Ti Zwézo - Connecte votre entreprise au potager

Quels sont les bons outils pour jardiner ?

Votre bonne résolution de la rentrée est de vous remettre à jardiner dans votre potager. Mais connaissez-vous bien vos outils et comment les utiliser ?

BECHE :

La bêche et la fourche-bêche retournent la terre, la première en sol léger, la seconde en terre argileuse ou caillouteuse.

Le bêchage permet de bien aérer le sol et facilite l'élimination des mauvaises herbes. C'est à ce moment que l'on apporte au sol les amendements et les engrais de fond.

La bêche permet de faire les trous nécessaires à la plantation des arbres et arbustes. Choisissez-la avec un rebord afin d’éviter tout problème lorsque vous appuyez dessus pour la faire pénétrer dans le sol.

BINETTE:

La binette permet de désherber facilement.

Elle casse la croûte de terre qui se forme après une pluie et coupe les racines des mauvaises herbes.

Lors de la préparation des semis, elle sert également à émietter les petites mottes en une fine couche de terre et à réaliser les lignes de semis à la profondeur désirée, en enfonçant légèrement la lame.

CORDEAU :

Le cordeau permet d'entretenir et de réussir ses cultures en installant une longue cordelette entre les rangs.

CROC :

Il brise les mottes après le bêchage, aère un sol non tassé et permet d’arracher les légumes racines (pommes de terre…).

FAULX :

La faux ou faulx est une lame recourbée qui permet de faucher l’herbe et les céréales

FAUCILLE :

La faucille est une lame recourbée qui permet de moissonner les céréales

FOURCHE-BECHE :

La fourche-bêche est indispensable pour récolter les légumes racines mais aussi pour arracher les mauvaises herbes.

Elle est également utilisée pour préparer un terrain, surtout si la terre est argileuse (elle collerait à la bêche !) mais ne sert pas à creuser des trous.

Elle permet d'émietter les mottes de terre, d'éliminer les gros cailloux et les racines des mauvaises herbes.

GRELINETTE :

Etonnamment cet outil est récent (brevet obtenu en 1964 par André Grelin).

La grelinette permet d'ameublir la terre sans la retourner3, contrairement à la bêche. Cette manière de travailler préserve la vie microbienne du sol en oxygénant les organismes qui y travaillent. Ceci en fait donc un outil privilégié en agriculture biologique.

La grelinette est une sorte de fourche bêche munie à sa base de trois à cinq dents biseautées recourbées et tranchantes et de deux manches latéraux. Elle fonctionne sur le principe du levier : l'utilisateur enfonce les dents de la grelinette devant lui verticalement dans le sol. Il tire vers lui les deux manches qui passent alors de part et d'autre de son corps, ce qui produit le soulèvement d'une motte de terre de la largeur de l'outil. Tout en reculant d'un pas, l'utilisateur bascule l'outil à droite et à gauche, pour diviser la motte. Il fait ensuite glisser l'outil en arrière en reculant d'un pas pour répéter le même mouvement.

Le travail d'ameublissement de la terre avec une grelinette est rapide et moins difficile qu'avec une fourche bêche car la grelinette fait travailler les bras du jardinier et non le bas du dos comme la fourche-bêche.

La grelinette sert aussi d'outil pour l'arrachage des pommes de terre ou autres racines.

GRIFFE :

La griffe sert à casser les mottes de terre et à ameublir le sol.

HOUE :

La houe est indispensable pour remuer et émietter la terre après bêchage, désherber, butter les pommes de terre, et creuser le sol pour les plantations.

La houe se rapproche plus de la pioche que de la binette.

L’outil est constitué d'un soc en acier au carbone forgé à chaud et d'un manche en bois (souvent de frêne) de 1 m à 1,20 m ou plus. La longueur du manche doit être adaptée à la taille de l'utilisateur afin d'éviter les fatigues articulaires du dos notamment lors d'utilisations prolongées. La bonne longueur se situe entre le sol et le coude replié dans la position debout. Contrairement aux besoins courants, le commerce généraliste ne propose que des longueurs de 1,20 m maximum. La pièce de travail (pièce métallique ou soc), est aplatie sous forme d'une lame qui peut être pleine ou à dents ; les plus larges demandent plus d'efforts mais leur rendement sera meilleur dans un terrain léger que dans les terres compactes.

PELLE :

La pelle sert essentiellement à déplacer des matériaux. Elle se compose de deux parties :

  • une pièce plate plus ou moins relevée sur ses bords pour contenir le matériau
  • un manche permettant la manipulation de l'ensemble
  • PIOCHE :

    Cet outil est sert aux travaux agricoles, de terrassement ou encore d'extraction. La forme en est différente suivant les activités.

    La pioche est un outil composé de deux pièces :

  • une pièce de travail en acier fixée par un œil à un manche en bois dur
  • la pièce de métal forme un angle d'environ 90° avec le manche
  • PLANTOIR :

    Le plantoir permet de faire des trous plus ou moins larges et profonds, dans lesquels on installe les graines et les plants.

    PLANTOIR A BULBES :

    Il est spécialement étudié pour réaliser des trous à la bonne profondeur et du bon diamètre pour la plantation des bulbes.

    RATEAU:

    Bien évidemment le râteau est indispensable pour ramasser les feuilles et les petits débris tombés au sol. Il est également utile pour niveler et retirer les derniers cailloux.

    Après les semis, il permet de recouvrir les graines et de tasser légèrement la terre avec son "plat" pour que les graines adhèrent bien au sol. On dit également "plomber".

    Il égalise le sol des planches de légumes, regroupe les cailloux à enlever et tasse les sillons refermés.

    SARCLOIR :

    Un sarcloir, ou sarclette, ou ratissoire, sert à arracher les plantes spontanées, sans retourner la terre comme avec une binette. Il s’utilise idéalement dans la terre meuble, entre les cultures.

    Vous le trouverez principalement sous 2 formes :

  • Sarcloir à tirer
  • Sarcloir oscillant
  • SECATEUR :

    Il coupe les feuilles et les racines avant leur plantation.

    SERFOUETTE (ou rayonnoir) :

    Complémentaires de la binette dans la lutte contre les mauvaises herbes, la serfouette sert à sarcler, ameublir, aérer et nettoyer la terre.

    La panne (partie rectangulaire) désherbe, aère ou ouvre des trous, la langue (partie pointue) trace des sillons.

    SEMOIR MANUEL ROTATIF :

    C’est un outil très utile pour semer régulièrement les petites graines car son ouverture se règle en fonction de leur taille.

    SERPE :

    C’est un outil qui ressemble à un couteau avec une lame recourbée.

    Elle est utilisée pour la découpe de petites branches, la cueillette de fleurs ou de fruits, et pour certaines opérations de greffes de plantes.

    Vous pouvez également l’utiliser pour découper ce que vous mettez au compost ; cela accélère le travail de décomposition… et donc vous obtiendrez un bon résultat plus rapidement.

    Une serpette est une petite serpe.

    TRANSPLANTOIR (ou loucheux) :

    C'est une sorte de petite pelle indispensable pour :

  • casser la croûte de terre et mélanger des engrais
  • arracher des plants sans abîmer les racines
  • creuser des petits trous afin de les mettre en place (ou de semer les grosses graines en poquets)..
  • La largeur de cet outil est variable (autour d'une dizaine de centimètres), ainsi que sa longueur (environ 20 centimètres pour la partie avant, plus la longueur du manche).

    Conclusion : Voilà, vous savez tout… ou presque ! Voici encore 2 informations importantes :

  • Rappel : pourquoi il est si important de biner régulièrement ?
  • Biner = ameublir la couche superficielle du sol autour des plantes cultivées. Le binage peut se faire à l'aide d'outils manuels comme la houe et la binette.

    La croûte de battance se forme sous l'effet de l'arrosage et de la pluie ; la casser facilite la pénétration de l'eau dans le sol, et limite l'évaporation (le binage empêche les remontées d'eau par capillarité vers la surface et casse les fissures qui apparaissent dans le sol lorsque celui-ci est très sec).

    Le binage permet l’aération et le réchauffement du sol, ce qui accélère le processus de minéralisation de la matière organique, permettant une libération d'azote disponible pour les plantes, ce qui leur est bénéfique.

    Grâce au binage, les racines respirent mieux, ce qui limite l'apparition de moisissures.

    Et la régularité paie puisque d'un binage à l'autre la terre reste meuble et ainsi plus facile à travailler.

    NB : Sarcler = biner pour désherber

  • Et enfin : comment bien nettoyer vos outils ?
  • Une brosse à chiendent ou du papier journal, afin de retirer les restes de terre. NB : la terre restante est humide et risque de les rouiller.

    De la paille de fer, afin d’éliminer les points de rouille

    Un chiffon imbibé d’alcool à brûler, pour désinfecter et éviter la propagation de maladies

    De l’huile de lin, pour nourrir les manches en bois

    Une pierre à aiguiser, pour affûter les lames des outils coupants

    BON JARDINAGE A TOUS !

    Tous les articles