Ti Zwézo - Connecte votre entreprise au potager

Un début de rhume, une digestion difficile, une toux fatigante…. Redécouvrez les vertus des plantes (non traitées) de votre jardin pour soigner naturellement les petits “bobos” de l’hiver.

NB : Infusion = verser dessus de l’eau bouillante et hors du feux laisser infuser 10 minutes avant de filtrer. Décoction (sur les racines par exemple) = verser dans l’eau froide et faites bouillir 10 minutes avant de filtrer. Sauf indication contraire, les recettes sont données pour 1 litre d’eau.

AIL

  • Rappelez-vous : les romains, les grecs et les égyptiens l’utilisaient régulièrement (notamment comme stimulant). Notre science moderne a analysé sa composition chimique et c’est bon pour plein, plein de choses (le couteau suisse des recettes bien-être du potager) donc pour rester en bonne santé, mangez-en régulièrement (idéalement crû).
  • L’ail est également un allié précieux en cas de grippe (infection virale). Dans une casserole, verser 75 cl d’eau sur 2 gousses d’ail, un morceau de gingembre frais pelé, 2 bâtons de cannelle. Portez à ébullition puis laissez infuser 15 min. Ajouter du miel de thym et le jus d’1/2 citron. A boire 3 fois par jour.
  • BOURRACHE

    Les insectes en raffolent. Nous aussi, dans les salades (les fleurs ont un petit goût d'huître ; en plus elles calment la toux car elles sont adoucissantes). Sinon elle stimule la production de sueur et d’urine. Une infusion de 30 g de fleurs a de nombreux usage mais ils varient selon la dose journalière :

  • en cas de fièvre : 1 tasse par jour
  • pour éliminer les toxines (nettoyer l’organisme) : 3 tasses par jour
  • CASSIS

  • Vous pourrez utiliser les baies, les feuilles et les bourgeons ; vous bénéficierez ainsi des effets toniques, rafraîchissants et diurétiques du cassis. Mais cela ne convient pas aux personnes souffrant d’hypertension.
  • Pour soigner les aphtes et autres affections de la gorge (enrouements, maux de gorge) : infusez 45 g de feuilles fraîches ou séchées (dans ce cas les tremper au minimum 1h avant dans l’eau froide) ; à utiliser en gargarisme.
  • CHOU

    Il excelle pour les problèmes de gorge, une toux rebelle, un enrouement...

  • décoction de 6 feuilles ; faire bouillir au minimum 30 minutes ; ajouter du miel ; à boire ou en gargarisme.
  • vous pouvez aussi réaliser un sirop en pilant des feuilles de chou rouge (pressez dans un linge pour en récupérer le jus ; ajouter la moitié de son poids en miel et faire cuire à feux doux)
  • CITRON

    Le citron est antiseptique et bactéricide, diurétique, astringent, vermifuge, tonique, hépatique, anti-névralgique et antirhumatismal.

  • pour faciliter la digestion (eau tiède), et lutter contre les coups de froid (boisson très chaude).
  • contre les maux de gorge et les aphtes : gargariser avec du jus de citron dans de l’eau tiède
  • pour arrêter les hémorragies nasales : utilisez un coton imbibé de jus de citron
  • contre les douleurs névralgiques ou rhumatismales : frictionner avec la moitié d’un citron
  • COQUELICOT

    Cousin du pavot, c’est une plante calmante, utile contre l’insomnie, la nervosité, l’anxiété, et les maladies du système respiratoire.

  • contre une angine : buvez 3 tasses d’une infusion de 20 g de fleurs
  • en cas de toux, utiliser un sirop réalisé avec une infusion de 400 g de fleurs durant 12 heures ; filtrez et ajoutez 1,4 kg de sucre en faisant cuire jusqu’à épaississement
  • CRESSON

    Ses effets dépuratifs sont bien connus donc le manger cru est une bonne habitude.

    FENOUIL

    Il favorise le transit intestinal et l’évacuation des gaz.

  • contre les troubles digestifs : faites infuser 10 pincées de graines par litre d’eau ; boire 1 tasse avant chaque repas. NB : vous pouvez ajouter 5 pincées de graines d’anis et des feuilles de menthe
  • LAITUE

    Le suc des laitues contient une substance calmante, légèrement sédative, c’est pourquoi il est recommandé d’en manger le soir. Mais d’autres usages sont possibles :

  • pour calmer la toux : faire un cataplasme de feuilles cuites sur la poitrine
  • LAVANDE

    Comme beaucoup de plantes aromatiques, la lavande facilite la digestion, stimule le foie, aide à l’expulsion des gaz, favorise la sécrétion d’urine ; c’est aussi un bon antiseptique avec de réelles propriétés cicatrisantes. Elle est également calmante, efficace contre les troubles du sommeil, et elle repousse certains insectes. En fonction de la concentration, les actions de l’infusion sont différentes :

  • 5 g : calmante et antispasmodique, donc à utiliser contre les migraines, l’irritabilité, l’insomnie…
  • 25 g : excitante, tonique, désinfectante, diurétique, d’où son indication dans les affections des voies respiratoires (bronchites, coqueluche, asthme…) et états fébriles, les refroidissements, la fatigue et les maladies infectieuses (grippe)
  • LIERRE terrestre

    Cette plante est très bonne contre la constipation. C’est également un bon stimulant de la sécrétion de la bile par le foie facilitant ainsi la digestion des matières grasses.

  • en cas de constipation : buvez 2 tasses d’une infusion (10 g de feuilles) pendant 1 seule journée
  • pour stimuler l’activité du foie : buvez 3 tasses d’une infusion (5 g)
  • MARJOLAINE

    Elle est considérée comme antispasmodique, expectorante, antiseptique, stomachique, donc contre les affections du foie d’origine nerveuse, l’aérophagie, les spasmes intestinaux, l’insomnie, l’asthme, la toux, les règles douloureuses, les rhumatismes…

  • utilisation interne : faire infuser 45 g de sommités fleuries
  • utilisation externe : plonger 100 g de plante fraîche dans ½ litre d’huile d’olive que vous chauffez au bain-marie pendant 1 heure ; à utiliser refroidi en onguent
  • MÉLISSE (citronnelle)

    Cette plante est calmante, antispasmodique, digestive et calmante.

  • En usage interne contre les digestions difficiles, les vertiges, les bourdonnements d’oreilles, les palpitations et les coliques nerveuses, l’insomnie, les maux de tête : infusez pendant 10 minutes 25g de feuilles séchées ; à boire tout au long de la journée
  • En usage externe pour soulager les piqûres d’insectes et les “bleus” : faire un cataplasme de feuilles écrasées pour en extraire le suc.
  • En usage interne pour stimuler la mémoire : infusion de 30 g de sommités fleuries et de feuilles ; en boire 3 tasses pendant 10 jours.
  • MENTHE

    Menthe poivré, chocolat, marocaine…. je vous conseille de réaliser les recettes ci-dessous en variant les types de plantes (et donc de goûts!) :

  • pour l’estomac, l’intestin, les troubles digestifs : infusion de 4 à 5 feuilles (le soir limitez à 2 feuilles à cause de l’effet stimulant) dans une grande tasse d’eau bouillante ; cela vous aidera en cas de vomissement, coliques, ballonnements, gaz, douleurs hépatiques…
  • en cas de bronchites, toux… : inhalez 45 g de feuilles plongées dans 1 litre d’eau bouillante
  • contre les migraines, douleurs articulaires, rhumatismes… : en compresses avec des feuilles fraîches
  • Attention : à éviter si vous prenez de l’homéopathie, et à éviter en cas de maladie du foie

    MIEL

    C’est vrai, ce n’est pas un légume du jardin, mais il est indispensable pour soigner les bobos de l’hiver, et notamment les petites gerçures. Dans un verre mélangez ½ cuillère à café d’huile de macadamia et ½ cuillère à café de miel liquide. Appliquez en massant pendant 5 minutes. Et renouveler.

    Contre les lèvres gercées vous pouvez utiliser ce baume en couche épaisse (après quelques minutes, retirez l’excédent, mais ne rincez pas) : 1 cuillère à café de miel avec 1 cuillère à café de crème fraiche.

    NAVET

    Une bonne soupe en hiver ? C’est un remède idéal en cas d’irritation pulmonaire (rhume, toux, asthme…). De plus, riche en fibres, il nettoie l’intestin.

    OIGNON

    Le bulbe apporte des molécules prébiotiques qui favorisent les bactéries intestinales (pour une flore en pleine forme !), mais également antiseptiques et antibiotiques (très utiles pour prévenir les états grippaux).

    La cuisson détruit une partie de ses principes actifs liés à une huile volatile, donc le plus simple est de le consommer cru (avant ingestion vous pouvez également en respirer cette huile volatile si efficace !).

    Alternative : coupez 300 g d’oignons, ajoutez 100 g de miel, ½ litre de vin blanc ; laissez macérer 48h, et filtrer ; en boire 2 tasses par jour.

    Pour profiter de son action émolliente et pectorale (contre la toux grasse et la bronchite), faire bouillir 3 oignons dans pendant 5 minutes dans 1 litre d’eau ; à boire avec du miel. Ou en baume : hachez un oignon et mélanger à 100g d’huile de coco mises à chauffer doucement (le baume s’applique à froid). Ou en sirop : couper l’oignon en fines lamelles et disposez une couche sur une assiette ; recouvrez de sucre de canne roux ; recouvrez d’oignons ; à nouveau du sucre… Laissez reposer toute la nuit et le lendemain vous pourrez récupérer ce sirop dan un flacon. En boire 1 cuillère à café 3 fois par jour.

    ORANGE

    De manière étonnante les feuilles ont un pouvoir sédatif, mais également antispasmodique, sudorifique. Donc contre les palpitations et insomnies : 4 feuilles à infuser dans 1 tasse d’eau bouillante pendant 10 minutes.

    ORTIE

    En hiver il est fréquent de ressentir une fatigue physique plus importante que la normale. Si vous avez pensé à faire sécher des feuilles d’ortie, vous pourrez profiter de ses vertus antianémique (car riche e silice de fer). Pour se faire, versez 1 cuillère à soupe de feuilles dans 25 cl d’eau. Faites bouillir et infuser 10 min. Filtrez et buvez 1 à 2 tasses par jour pendant 3 semaines.

    PISSENLIT

    La fleur jaune est très jolie, mais pour en profiter comme salade (pour stimuler la production d’urine, le foie et la vésicule biliaire, ouvrir l’appétit et aider à la digestion) il faut couper les feuilles avant l'apparition du bouton floral.

  • Usage interne pour faire baisser le taux de cholestérol : décoction de 100g de racines ; buvez 3 tasses par jour, idéalement le premier à jeun.
  • Usage externe pour un beau teint : décoction de 30g de racines ; à utiliser comme lotion
  • POMME

    Les anglais disent “one apple a day keep the doctor away”. Elle est prescrite en cas de constipation, infections intestinales, goutte, rhumatismes, anémie, surmenage, déminéralisation, insuffisance hépatique, cholestérol, infarctus, insomnie, la toux ou l’enrouement (plutôt cuite)… mais à utiliser bio pour garder les bienfaits de sa peau. Le vinaigre de cidre (sur les salades) est une alternative contre la fatigue, l'hypertension.

    PRUNEAU

    C’est bien connu, le pruneau régule le trafic intestinal. Voici une recette pour en redécouvrir les bienfaits : les fendre et les faire cuire 2 heures en changeant l’eau 2 fois ; à 30 minutes avant la fin, ajouter de la cannelle ; à ingérer (en quantité raisonnable) le matin à jeun avec un peu de jus de citron (et éventuellement de miel).

    RADIS

    Ses propriétés diffèrent selon sa couleur.

    Le noir :

  • action sur les bronches ; le râper et laisser macérer avec une quantité égale de sucre ; quand le sucre est totalement dissout, passez dans un linge ; 1 cuillère à soupe au moment des toux.
  • stimulant hépatique et affections de la vésicule biliaire, troubles du foie, coliques hépatiques : râper et laisser macérer 24 heures ; passez dans un linge ; 20 g de suc le matin à jeun.
  • Le raifort : contre l’asthme et les engorgements des voies respiratoires : faire infuser 25 g de racines ; boire 2 à 3 tasses par jour.

    ROMARIN

    Ayez le réflexe de faire sécher des branches afin de pouvoir l’utiliser toute l’année ; cela redonne relèvera tous vos plats, et c’est une excellente tisane. Il est anti rhumatismal, anti névralgique, antiseptique, stimulant général, cardiotonique (contre les palpitations), il agit sur la bile (l’augmente et l'éclaircit), il augmente la sécrétion d’urine ; il est recommandé dans les affections grippales et pulmonaires, le surmenage, l’anémie, les ballonnements, les gaz, les calculs biliaires, les règles douloureuses, les vertiges, les syncopes, les migraines nerveuses...

    SAUGE

    Parfaite pour faciliter la digestion, c’est aussi un tonique qui stimule le système nerveux vagomoteur, active la circulation. Difficile de lister toutes ses propriétés (mais à éviter pour les femmes qui allaitent).

  • Décoction légère : 15 g de feuilles ; à chaud contre les maux de gorge et et angines ; à froid contre les maux de bouche.
  • Décoction plus forte : 100 g de feuilles ; à froid contre l’eczéma, les boutons, petites plaies, cicatrices, contre la chute des cheveux et les pellicules.
  • - infusion légère (20 g) pour atténuer les bouffées de chaleur au moment de la ménopause en boire 3 tasses par jour ; pour faire baisser le taux de sucre dans le sang, en boire 2 tasses par jour.
  • SARRIETTE

    Remarquable pour la digestion, elle agit sur l’estomac et l’intestin.

  • En infusion (50 g) pour apaiser les spasmes, empêcher les fermentations de l’intestin (elle est antiseptique) et favoriser l’évacuation des gaz ; utile aussi en cas de bronchite
  • En décoction (80 g) pour soulager une diarrhée ; à boire 3 fois par jour
  • - En décoction (100 g) pour soulager les maux de gorge lors d’une angine
  • SOUCIS DES JARDINS (ou Calendula)

    Redécouvrez ses bienfaits : contre la grippe, la fièvre, les douleurs rhumatismales, les gastrites, l’insuffisance biliaire … faire infuser 40 g de fleurs (fraîches ou séchées).

    SUREAU

    C’est un arbre courant dont l’utilisation est multiple.

  • Les feuilles sont diurétiques et dépuratives ; faire bouillir 10 minutes 8 feuilles coupées en petits morceaux ; boire 1 tasse tous les matins, pendant votre cure printanière pour nettoyer votre organisme et votre peau.
  • Les fleurs (à cueillir en juin, juillet, et à faire sécher à l’ombre, sont sudorifiques, diurétiques, fébrifuges et antirhumatismales ; faire infuser 15g. A boire chaude dès les premiers symptômes de grippe ou de rhume (mettez-vous sous les couvertures pour bien suer).
  • TILLEUL

    Le tilleul favorise la transpiration, ce qui permet de faire naturellement baisser la fièvre. Versez 1 cuillère à soupe de sommités fleuries séchées ; recouvrez d’eau frémissante et laissez infuser 15 minutes. Boire 3 tasses par jour (idéalement en dehors des repas).

    THYM

    Autre star du jardin, le thym contient une essence, le thymol, antiseptique très puissant, un stimulant des fonctions respiratoires, digestives et circulatoire ; il est également vermifuge, antispasmodique, diurétique, il diminue les gaz et les ballonnements, lutte contre les troubles hépatiques et urinaires, stimule l’appétit et combat la faiblesse cardiaque … donc, en prévention, dépêchez-vous de faire infuser 15 g de sommités fleuries, fraîches ou séchées !

    Pour calmer la toux sèche, mettez 2 cuillères à café de sommités fleuries ; recouvrez d’eau frémissante et laissez infuser 15 minutes ; ajoutez 1 cuillère à café de miel de thym ; en boire 3 tasses par jour.

    Pour soigner une angine, préparez une infusion en versant 20 cl d’eau frémissante sur 1 cuillère à café de thym séché ; laissez infuser 15 min puis filtrez ; gargarisez vous 3 à 5 fois par jour.

    Contre le rhume, voici une préparation d’inhalation très efficace : dans 25 cl d’eau froide, laissez macérer 1 cuillère à soupe de sommités fleuries de thym avec 1 cuillère à soupe de fleurs de lavande, 1 cuillère à café de feuilles d’eucalyptus ; portez à ébullition et inspirez les vapeurs (idéalement sous une serviette pendant 15 minutes). NB : évitez de sortir après une inhalation !

    VERVEINE

  • Décoction légère (50 g de plantes séchées) en usage interne : contre les maladies du foie, de la rate et des reins, mais aussi pour faciliter la digestion, lutter contre les règles douloureuses, diminuer les gaz intestinaux…
  • Décoction légère (idem) en usage externe : en gargarisme contre les maux de gorge et de bouche (dont la mauvaise odeur), en compresse pour soulager des maux de tête, soulager les ecchymoses…
  • Décoction concentrée (200 g) à ajouter à l’eau du bain pour un moment délassant et réparateur.
  • VIOLETTE ODORANTE

  • Les fleurs soignent les maladies respiratoires. En macération : 3 poignées de fleurs fraîches avec 1 litre d’eau et 1 kilo de sucre, pendant 6 heures ; faire réduire le liquide pendant 1 heure au bain marie ; filtrer le sirop et boire pour soulager les angines, les rhumes, les bronchites.
  • Les feuilles soignent les inflammations, les irritations du système digestif et les maladies des yeux. Lavez les paupières enflammées avec une infusion refroidie de 30 g de feuilles.
  • Les racines font vomir (en cas d’indigestion ou d’intoxication alimentaire) et sont dépuratives : faire une décoction de 15 g de racines écrasées dans ¼ de litre d’eau ; ajouter du miel ; à boire en 2 fois.
  • Important : si les symptômes persistent il est important d’aller voir un médecin !

    Tous les articles