Ti Zwézo connecte votre entreprise au potager

Comment réussir facilement vos graines germées comestibles en 5 étapes

Le soleil est revenu et avec lui vos envies de salades fraîches et croquantes. Pourquoi ne pas en profiter pour les rendre originales et nutritives ? La solution : les agrémenter en les parsemant de graines germées comestibles.

Un allié santé :

Dans une graine vous trouverez de l’amidon, des protides, lipides et vitamines ; ces nutriments, très concentrés, sont là pour permettre à la plante de se développer.
Lors de la germination les enzymes de croissance sont activées ; la germination enclenche la transformation de l’amidon en sucres plus simples ; les vitamines se multiplient, les minéraux deviennent plus faciles à assimiler. Profitez vite de ces aliments nutritifs.

Etape 1 : la préparation

La veille pensez à mettre vos graines (idéalement biologiques) au réfrigérateur ; cela peut aider à la germination car les graines sont sensibles à la différence de température.
Idéalement l’eau utilisée pour le trempage et le rinçage devra être non chlorée (pure) et peu minéralisée ; et à température ambiante.
Vous pouvez utiliser un germoir (je vous conseille https://mongermoir.com mais vous pouvez également utiliser un bocal en verre en plaçant dessus de la gaze fermée par un élastique ; vous pourrez rincer sans toucher les graines.
Spécificité des graines à mucilage (basilic, cresson, roquette, moutarde jaune, chia, perilla, lin, ou pourpier) : au contact de l’eau ces dernières développent une substance gélatineuse qui obstrue l’ouverture du germoir (ou du bocal). Il est plus judicieux d’utiliser une coupelle de germination (ou de la fabriquer avec un tamis de type moustiquaire sur lequel vous placerez les graines juste en contact avec l’eau sans les y faire tremper). Humidifier les graines 2 fois par jour en maintenant toujours le niveau d’eau afin que les racines s’abreuvent. Pour les récolter le plus simple est de couper les jeunes pousses au ciseau (les racines ne se mangent pas).
Conseils importants :
  • après germination les graines prendront plus de place que sèches (leur volume pourra doubler, voir quadrupler). Donc n’en mettez pas trop ; par exemple une cuillère à soupe d’alfafa est suffisante pour un bocal de 750 ml.
  • tous les instruments devront être ébouillantés avant utilisation car les bactéries peuvent proliférer dans les environnements chauds et humides ; et afin d’éviter toute contamination n’oubliez pas de vous laver les mains avant de toucher le graines.
  • Etape 2 : le trempage

    De manière simplifiée, vous pouvez faire tremper les petites graines pendant 6h, et 12h pour les plus grosses. De manière plus précise vous trouverez des indications de trempage détaillées à la fin de cet article.
    Préférez une pièce sombre pour le début de la germination, puis une pièce claire mais à l'abri du soleil direct (les graines pourront ainsi développer de la chlorophylle). Dans tous les cas la température doit être suffisante (au-dessus de 18/20° celsius, mais pas au-delà de 25/28° celsius), et surtout avec une très bonne aération (d’où l'utilisation de la gaze et pas d’un couvercle hermétique) ; sinon les graines auront des difficultés à germer ou bien elles développeront une odeur de moisissure.
    Important : la moisissure blanche n’est pas toxique ; si elle vire au brun/vert la graine n’est plus comestible.

    Etape 3 : le rinçage

    Rincer sert à éliminer les enzymes inhibitrices de la croissance du germe (causes de désagréments digestifs potentiels), les impuretés, les pesticides (si vous n’utilisez pas de graines bio)…mais également à réhydrater la graine.
    Les graines devront être rincées 2 à 3 fois par jour (en fonction de la température et de l’humidité de la pièce vous pouvez les laisser tremper quelques minutes dans l’eau). Bien égoutter car les graines doivent rester humides mais surtout pas détrempées.
    Trucs et astuces :
  • remplir le bocal d’eau et faire un mouvement rotatif doux pour décoller les graines
  • cette étape est très importante donc chaque séance de rinçage peut être dupliqué jusqu’à ce que l’eau soit claire
  • prévoyez un rinçage spécifique pour débarrasser l’enveloppe extérieure ou petite peau qui entourait la graine
  • l'eau de rinçage peut être récupérée et servir de fertilisant pour arroser les plantes
  • stockez le bocal en position inclinée afin que l’eau s’écoule en totalité
  • Etape 4 : la récolte

    Vous pouvez “récolter” dès l'apparition du germe, mais pour les graines de légumes ou d'aromates, attendez que le germe fasse 2 à 3 cm (au-delà la graine s’épuise).
    Les fruits oléagineux ne laissent pas ou très peu apparaître de germes, mais la germination rend le calcium plus facilement assimilable.
    Rincer les graines qui ont des opercules avant de les consommer.

    Etape 5 : la conservation

    Vous pouvez conserver vos graines germées au réfrigérateur… mais pas trop longtemps (en général pas plus de 3 jours) car le froid ne stoppera pas éternellement la prolifération des bactéries.
    Et dans tous les cas ne pas choisir de récipient fermé (il est important que les graines respirent !) ni complètement ouvert (pour éviter qu’elle ne se dessèchent ; au besoin vous pouvez à nouveau les rincer).

    Tableau de germinations

    Vous trouverez ci-dessous quelques indications de temps de trempage initial, la durée moyenne de germination, et la longueur indicative du germe à récolter. Evidemment les données peuvent varier en fonction de la température et de l’humidité de votre pièce.
    Certains goûts sont puissants (radis, cresson, poireaux, oignon). D’autres sont plus doux (lentilles, haricot mungo ou pousses de soja, alfalfa). D’autres saveurs sont proches de celles de la plante (le fenouil et son goût anisé, l’épinard), et d’autres étonnantes (le fénugrec et son goût de curry).
    Pour une 1ère expérience je vous conseille l’alfalfa (luzerne) dont le goût est doux et le coefficient de germination est élevé. Vous pouvez aussi facilement essayer les lentilles.
    Vous pouvez tout faire germer mais évitez la rhubarbe, le soja jaune, la tomate, l'aubergine et les poivrons / piment qui sont toxiques.
    Pour aller plus loin sur le sujet (et pour trouver de succulentes recettes de cuisine), je vous suggère le site https://123degustez.fr/graines-germees/reussir-facilement-graines-germees
    Et vous, quelles graines germées avez-vous essayé ? Quels sont vos recommandations, vos conseils ?
    Avez-vous déjà essayé avec du cannabis ? Pour quel résultat ?
    Sinon, avez-vous ressenti, comme le suggère Mr Edmond Bordeaux Szekely, l’énergie électromagnétique de ces “super aliments” ?

    Les légumineuses

    Les céréales

    Les légumes

    Les oléagineux

    alfalfa (ou luzerne) : 6h ; 3/7j ; 3cm

    avoine : 12h ; 2/3j ; 1cm

    aneth (fenouil) : 7h ; 4/8j ; 2.5cm

    sésame : 5h ; 1/2j ; 0.5cm

    fenugrec (ou trigonelle ou sénégrain) : 8h ; 2/5j ; 2cm

    blé : 12h ; 2/3j ; 1cm

    brocoli : 5h ; 4/6j ; 2.5cm

    tournesol : 7h ; 1/2j ; 2cm

    haricot mungo : 13h : 3/4j ; 3cm

    maïs : 15h ; 3/4j ; 2cm

    carotte : 10h ; 8/9j ; 4cm

    amandes : 12h ; 1j ; 0.5cm

    lentille : 10h ; 2/5j ; 2cm

    millet : 9h ; 3/5j ; 2.5cm

    céleri : 5h ; 8/10j ; 2cm

    pois chiche : 16h ; 3j ; 2cm

    orge (non mondé) : 10h ; 3/4j ; 2cm

    choux : 5h ; 4/6j ; 2.5cm

    sarrasin : 1h ; 1/3j ; 1cm

    courge et citrouille : 7h ; 1/3j ; 0.5cm

    seigle : 10h ; 2/3j ; 1cm

    épinard : 5h ; 5/8j ; 2cm

    quinoa : 2h ; 1/2j ; 2cm

    poireau : 11h ; 10/15j ; 3cm

    riz : 16h ; 3/6j ; 1cm

    pois vert : 15h ; 2/3j ; 1.5cm

    pourpier : 16h ; 2/3j : 1.5cm

    radis : 6h ; 3/6j ; 2.5cm

    Cet article vous a plu ?
    Tous les articles